LES BONS ELEVES N’AIMENT PAS TOUJOURS L’ECOLE,Delphine Folliet

Quatrième de couverture :

Audrey, Camille et Laura mènent des vies ordinaires et accomplies. Mais les apparences sont trompeuses …

Isolées dans ce qu’elles croient que la société attend d’elles, elles s’essoufflent et trébuchent.

A quel prix parviendront-elles à se relever ?

Mon avis :

Un roman à trois voix, remarquablement bien écrit par Delphine Folliet, auteure indépendante, auto-publiée, que je remercie par la même occasion pour la confiance qu’elle m’a accordée en me le confiant.

Dans ce livre, nous faisons la connaissance de Laura, Camille et Audrey, trois jeunes femmes dans la fleur de l’âge et dont le parcours de vie pourrait être celui de tout un chacun, de par les différents épreuves auxquelles elles doivent faire face. L’identification et l’attachement à ces trois personnages en sont d’ailleurs plus forts !

Des thèmes actuels tels que la confiance en soi, le harcèlement moral ou encore la place de la femme au sein de la société sont abordés dans ce livre, ce qui lui confère un très grand réalisme.

Ces thématiques, Delphine Folliet les aborde en nous dressant le portrait de ces trois femmes de caractère !

Tout d’abord, Laura, 46 ans, ambitieuse femme d’affaires qui occupe une place importante au sein de sa société, puis Audrey, 34 ans qui a décidé de mettre sa carrière entre parenthèses pour élever ses deux jeunes enfants, et enfin, Camille,  28 ans, jeune juriste ultra diplômée qui occupe un poste tout en bas de l’échelle mais qui attend patiemment une reconnaissance professionnelle qui tarde à venir.

Toutes trois tentent de se conformer à ce que la société impose comme normes, mais ce n’est pas toujours simple, surtout pour des femmes. Les droits des femmes, l’émancipation, la parité sont des notions qui ont beaucoup évolué ces dernières décennies, mais elles ont encore « la dent dure » !!

Nos trois jeunes femmes vont vite se rendre compte que ce n’est pas simple de rentrer dans des « cases » !! La vie leur réserve quelques surprises, aussi bonnes que mauvaises !

Vous souhaitez savoir lesquelles ?? Et bien je vous invite à lire ce livre !!

J’ai pris énormément de plaisir à suivre le quotidien de ces trois femmes à la personnalité diamétralement opposée ! Des personnages en qui le lecteur s’identifie très facilement tant leur histoire pourrait être la nôtre ! Tendres, drôles, belles, pleine de charme, quelques défauts quand même … voilà ce qui caractérise le mieux nos trois héroïnes !!

Une écriture fluide, légère et prenante à la fois, rendant le roman totalement addictif, impossible à refermer !! La faute probablement au changement de personnages à chaque changement de chapitres, laissant en suspens l’histoire de l’une d’elles, obligeant le lecteur à poursuivre toujours plus sa lecture, s’il veut savoir ce qu’il va arriver par la suite à son héroïne préférée !!

Un roman très plaisant à lire que je vous conseille les yeux fermés !

Encore merci Delphine et bravo pour ce très beau roman !

VERMINES, Mantis.V

 

Quatrième de couverture : 

Ce livre n’est pas une confession, jamais je ne me repentirai de mes actes. Je ne m’attends pas à être compris. Comment pourriez-vous me comprendre, vous qui nagez à la surface ? Je sais que je fais partie de l’humanité, comme une cellule cancéreuse fait partie d’un corps. Jusqu’à présent, j’avançais masqué parmi vous, craignant d’être découvert, vivant dans l’angoisse d’être fustigé si par malheur mon masque venait à tomber. Aujourd’hui je n’ai plus peur. Je sais maintenant que je suis porteur de forces dont la nature nous dépasse tous. Désormais, je serai qui je suis, un mélanome de l’humanité voulu par l’Univers, et voici mon témoignage. 

Mon avis : 

Bonjour à tous, 

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un roman très particulier ! “Vermines” de Mantis.V, auteur indépendant, auto-édité. 

Je suis très en retard dans mes chroniques, la faute aux vacances, bien sûr !! Je dois avoir 4 ou 5 chroniques à faire avant celle-ci, mais ce livre m’a tellement marqué qu’il fallait que je vous en parle de suite après l’avoir terminé ! 

Lorsque l’auteur m’a contacté pour me proposer de lire son livre, j’ai tout d’abord hésité. J’avais déjà lu quelques retours de lecture le concernant et j’avoue que son contenu me faisait aussi peur que ce qu’il m’intriguait. J’ai finalement accepté et c’est sans une certaine appréhension que je l’ai commencé et …… finalement, dès les premières pages j’ai compris où je mettais les pieds (enfin plutôt les yeux !!) et pourtant je me suis laissée emporter. Il faut dire que ce roman est formidablement bien écrit et d’une fluidité impressionnante !! 

L’histoire, quant à elle est sombre, glauque et sordide à souhait ! A la lecture de ce livre, vous découvrirez les tréfonds d’une âme humaine plus que malsaine ! Vous pénètrerez dans l’esprit malade d’un psychopathe, fétichiste des pieds, bourreau, violeur !! 

ATTENTION : sexe, drogue, violence, sont les maîtres mots de ce roman hors normes, à ne pas mettre entre les mains de n’importe qui !! Un lecteur averti en vaut deux !!!! 

Une narration à la première personne permet habituellement au lecteur, de mieux s’identifier et s’attacher au personnage. Dans ce cas précis, c’est sans doute ce qu’a souhaité provoquer l’auteur; et compte tenu de la personnalité de cet homme, l’identification est très déstabilisante !! En effet, vous n’avez absolument pas envie de vous attacher à ce personnage écœurant et malsain. Malheureusement, avec cette narration, vous n’avez pas le choix et vous vous retrouvez plongé, contre votre volonté, dans la tête de ce psychopathe, qui vous livre sans aucune retenue, ses pensées les plus obscènes et vous entraîne avec lui lors de ses passages à l’acte aussi horribles et abominables soient-ils !! 

Cet homme, qui n’est jamais nommé, est un grand malade. Son esprit cohabite avec ce qu’il appelle des “vermines” qu’il doit “nourrir” par des actes odieux qu’il prend énormément de plaisir à préparer et à réaliser ! 

Nous le suivons depuis son enfance jusqu’à l’âge adulte. La construction du scénario s’organise par l’alternance de chapitres entre passé et présent. Les flashback de son enfance nous permettent de mieux comprendre la montée en puissance de sa folie (enfin moi je ne comprends pas comment on peut être fou à ce point dès l’âge de 10 ans mais bon,  passons ….) 

Nous nous retrouvons donc par moment dans les années 90, époque où cet homme n’était encore qu’un enfant de 10 ans mais qui présentait déjà une personnalité en marge, puis au fur et à mesure que les années passent, nous suivons son évolution jusqu’à l’âge de 16 ans où tout dérape pour de bon ! Parallèlement, d’autres chapitres relatent sa vie en 2005. Il a désormais 24 ans et nous partageons son quotidien dans lequel il prépare minutieusement son prochain passage à l’acte, tout en faisant très attention de ne pas faire tomber ce qu’il appelle son “masque social” ! C’est un homme malade mais fort intelligent qui ne laisse rien paraître de sa folie lorsqu’il est en public ! 

J’ai trouvé extraordinaire la façon dont l’auteur a écrit cette histoire ! C’est fabuleux ! J’avoue quand même que l’histoire est très particulière ! Les scènes et les descriptions sont parfois à la limite du supportable ! La fin m’a fait grimacer d’horreur tant les descriptions sont insoutenables ! Mais en même temps c’est dans ce travail de descriptions plus vraies que nature que l’on reconnaît tout le talent de l’auteur ! En effet, outre les atrocités décrites dans ce livre, c’est formidablement bien écrit, addictif et prenant ! A ma grande surprise j’ai beaucoup aimé ce roman !!! Et pourtant j’ai une âme ô combien sensible ! Comme quoi, encore une fois, il faut prendre des risques et sortir de sa zone de confort !! 

J’ai pris conscience en lisant ce livre, que cette histoire peut être celle de bien d’autres esprits dérangés qui eux, vivent bien dans le monde réel !! Il est évident que l’histoire de cet homme n’est pas isolée et bien que celle-ci sorte de l’imagination d’un écrivain, bien d’autres existent et vivent impunément au milieu de nous; et dont on ne soupçonne pas la noirceur de l’âme, de par ce fameux “masque social” !! Prendre conscience de cette réalité fait froid dans le dos !! 

Pour finir, je souhaite vraiment féliciter l’auteur pour la prise de risque !! Ecrire une histoire telle que celle-ci peut être quitte ou double ! Mais pour défendre ce roman, je dirais qu’il n’est pas pire que certains thrillers dont les “méchants” sont d’abominables tueurs en série dénués de sentiments ! 

La différence ici, c’est que l’auteur ne mâche pas ses mots ! Le vocabulaire est cru, il ne nous épargne rien ! Quant à la construction narrative bien particulière, elle fait toute l’originalité du livre ! 

Je remercie encore Mantis.V de m’avoir confié son roman !! 

Et bravo pour votre roman que je ne suis pas près d’oublier !!! 

BILAN LIVRESQUE DE JUILLET 2020

Aujourd’hui je viens vous parler de mon bilan du mois de Juillet ! Je suis un peu en retard mais j’ai une bonne excuse : je viens juste de rentrer de vacances !!

Voici donc les livres qui m’ont transportée ou pas  pendant ce mois au cours duquel je suis partie en vacances, des vacances bien méritées, soit dit en passant !!

Pièces détachées par Morgan
« Pièces détachées » de Phoebe Morgan aux éditions L’Archipel

Un très bon thriller, impossible à refermer une fois commencé ! Addictif et prenant, vous serez embarqués dans une intrigue au suspense captivant !

La Fiancée du 11 Septembre par Gervais
« La fiancée du 11 Septembre » de Marc Gervais, aux Editions IGB

Début difficile pour ce roman. Je l’ai d’ailleurs mis de côté parce qu’il me semble que je ne l’ai pas ouvert au bon moment ! Je vous en parlerai plus tard, lorsque je me serai de nouveau plongée dedans, et ce, à un moment plus opportun ! Je reste persuadée qu’il me plaira !!

Les bons élèves n'aiment pas toujours l'école par Folliet
« Les bons élèves n’aiment pas toujours l’école » de Delphine Folliet en autoédition

Une lecture à 3 voix pour ce très joli roman, dans lequel les femmes sont à l’honneur ! Des thématiques fortes et surtout actuelles, comme la confiance en soi, le harcèlement moral ou encore la place de la femme au sein de la société, en font un roman ancré dans la réalité ! Un livre sympathique aux personnages très attachants !

« L’inconnu de la forêt » de Harlan Coben en exclusivité chez France Loisirs

Grosse déception pour le petit dernier du célèbre écrivain. Un style et une écriture toujours très agréables à lire, mais une histoire et une intrigue qui ne m’ont pas convaincue, car trop centrées sur la politique ! Et puis quelques éléments manquants m’ont laissé sur ma faim ! Dommage !

« Quand nos souvenirs viendront danser » de Virginie Grimaldi, aux Editions Fayard et livre de poche

Encore un magnifique roman émotionnellement riche, bien qu’il ne fasse pas partie de mes préférés ! Dans cet opus, vous entrerez dans la vie des résidents de l’impasse des Colibris, qui, malgré leurs 80 ans passés, vont se battre de façon très insolite (pour leur âge), afin d’éviter que leur quartier, regorgeant de souvenirs, ne soit détruit à coups de tractopelle ! Ainsi, transportés entre passé et présent, entre souvenirs agréables et plus douloureux, vous vous délecterez de ces tranches de vie pour le moins insolites !

PILE A LIRE SPECIALE VACANCES ETE 2020

Bonjour à tous, 

J-7 avant mon départ en vacances !! Je trépigne d’impatience !! Les conditions de travail ont été très difficiles ces derniers temps et comme mes dernières vacances remontent à …. octobre 2019, je peux dire que celles-ci seront bien méritées !!

Du coup, pour m’aider à patienter ou à faire passer les derniers jours plus vite (mais là ça reste moins sûr), j’ai tenté de créer une PAL « spéciale vacances » (oui je sais on s’occupe comme on peut !!).

Aujourd’hui je suis toute contente de vous présenter les livres que j’ai donc décidé de glisser dans ma valise pour les vacances. Avec une PAL qui déborde, je n’avais que l’embarras du choix, et justement, faire un choix n’a pas été si simple !! Alors après plusieurs “Pic nic douille… et plouf plouf…” en tous genres, j’ai fini par me décider. Donc les heureux gagnants qui auront la chance d’être lus au bord de l’eau, sur une plage bondée de sable fin, sous le soleil brûlant de mon Sud adoré sont les suivants :  

  • L’inconnu de la forêt” d’Harlan Coben 
  • Quand nos souvenirs viendront danser” de Virginie Grimaldi 
  • Les sept morts d’Evelyn Hardcastle” de Stuart Turton 
  •  « Cher bonheur, j’ai pris la liberté de t’écrire, dépêche-toi de répondre » de Virginie Llyod
  • « Rêver » de Franck Thilliez
  • « Le dilemme » de B.A Paris

Est-ce que 6 livres seront suffisant pour 15 jours de vacances ?? Nous verrons bien ! De toute façon, je vais faire une petite halte chez Papi et Mamie, chez qui la bibliothèque déborde (Je sais de qui je tiens ma passion pour la lecture !), donc si jamais ces 6 romans ne suffisent pas, je ferais un petit tour dans la bibliothèque de Mamie !!

Je vous souhaite d’excellentes vacances à tous !!

PIECES DETACHEES, Phoebe Morgan

Quatrième de couverture :

Londres, janvier 2017. Corinne semble mener une vie sans souci. Pourtant, la jeune femme a déjà eu recours à trois tentatives de fécondation in vitro – sans succès. Mais cette quatrième fois, elle en est sûre, est la bonne. Sa dernière chance d’avoir un bébé.

Quand, un beau matin, elle découvre une étrange pièce de bois sur le pas de sa porte, elle y voit un signe du destin. Car cette petite cheminée appartenait à la maison de poupée que son père – mort il y a tout juste un an – avait fabriquée pour elle et sa sœur quand elles étaient enfants.

Puis, d’autres éléments de cette maison de poupée réapparaissent bientôt. Sur son bureau, dans sa cuisine… Elle prend peur. Qui s’introduit chez elle ? Qui l’espionne ? Et, surtout, pourquoi ?

Mon avis :

Tout d’abord je tiens à remercier les Editions l’Archipel pour l’envoi de ce roman ! Je suis ravie de ce premier partenariat !!

« Pièces détachées », c’est l’histoire de deux familles : celle de Corinne et Dominique qui tentent désespérément d’avoir un enfant, et celle d’Ashley, (la sœur de Corinne), son mari James et leurs 3 enfants.

Corinne et Dominique forment un couple heureux et très uni, mais les problèmes de stérilité auxquels ils doivent faire face, commencent à être pesants psychologiquement. Alors quand Corinne découvre un beau matin, sur son paillasson, un petit objet, qui semble tout droit sorti de l’ancienne maison de poupée fabriquée par son père quand elle était enfant, elle y voit un signe !! La  quatrième et dernière FIV sera la bonne, elle en est sûre ! Mais bientôt d’autres objets feront leur apparition, à l’intérieur même de leur appartement, cette fois ! Comment est-ce possible ? Quelqu’un se serait-il introduit chez eux ? Pour quelle raison ? Dès lors, Corinne prend peur. Quelqu’un lui voudrait-il du mal ? Elle commence alors à douter. A douter de tout et de tous ! Car personne ne semble vouloir la croire ! Alors à qui faire confiance ?

De son côté, Ashley mène de front sa vie de mère, de femme et d’épouse, du mieux qu’elle peut. Mais entre son job de serveuse, son mari trop souvent absent, ses enfants qui lui en font voir de toutes les couleurs, et … ces appels anonymes récurrents, la voilà qui sombre dans les affres des doutes et de la suspicion ! Pourquoi son mari rentre-t-il de plus en plus tard chaque soir ? Aurait-il une liaison ? Est-ce sa maîtresse qui appelle sans cesse et reste muette à l’autre bout du téléphone ?

Phoebe Morgan nous propose dans son thriller, une construction originale par l’alternance à chaque changement de chapitre, des points de vue des 3 principaux personnages, Corinne, Ashley et Dominique. Cette alternance permet de mieux appréhender la psychologie de chacun des personnages et ainsi de mieux les connaître au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire. Une quatrième personne prend également la parole. Une petite fille. Les passages en italique la concernant, sont troublants. Son existence semble morne, faite de douleurs, de souffrance et de secrets ! Mais qui est-elle ?

L’histoire s’installe tout doucement, les éléments de l’intrigue sont soigneusement disséminés ici et là tout au long du roman, faisant progresser l’intrigue au compte-goutte. Quant au suspense, il s’intensifie graduellement, au détour de chaque page.

C’est en ça que réside tout le talent de l’auteure ! Phoebe Morgan a su distiller des indices, des pistes ou tout autre élément incitant le lecteur à se questionner au fil des pages. Et en effet, beaucoup de questions se bousculent dans l’esprit du lecteur, en lisant ce roman, ce qui en fait un roman captivant et addictif !!

L’auteure a également su dépeindre une ambiance sombre et singulière du début à la fin. Comme dans un huis-clos, on oscille entre une famille puis l’autre, sachant forcément que le coupable est l’un d’entre eux, mais lequel ? Aucun indice ne nous permet d’affirmer qu’il s’agit de l’un plutôt que l’autre. Ou au contraire, une multitude d’éléments nous conduisent vers chaque personnage, faisant de chacun d’eux, un suspect éventuel !!

Les protagonistes sont très bien construits. La vie de Corinne et Ashley est aux antipodes l’une de l’autre et pourtant, chacune d’elles souffre de leur situation respective, ce qui incite le lecteur à s’émouvoir, créant alors un paradoxe entre l’empathie ressentie et les suspicions que leur comportement engendre ! Sont-elles simplement victimes ? Ou sont-elles responsables de ce qui leur arrive ?

Dominique, lui, est un mari doux, gentil, attentionné. Mais pourquoi ne veut-il pas prendre au sérieux son épouse, quand celle-ci lui affirme que des choses étranges se passent dans leur appartement ? Et surtout pourquoi ment-il à Corinne en allant prendre un verre, un soir, avec UNE collègue de boulot ?

James, quant à lui, est un personnage plus énigmatique. Nous n’en apprenons pas beaucoup sur lui, ce qui laisse planer encore plus de doutes ! Nous ne le découvrons qu’à travers les yeux d’Ashley, son épouse, et les questions qu’elle se pose à son sujet, ne peuvent qu’attiser des soupçons du lecteur.

Et enfin, qui est cette petite fille dont on découvre le récit par des passages en italique ? Qui est sa mère ? Cette femme ingrate, qui lui impose une vie singulière, dénuée d’amour et de tendresse, oubliant même parfois de la nourrir ? Que font-elles toutes les nuits devant cette maison ? Qui espionnent-elles ? Et surtout pourquoi ?

Les pièces du puzzle ne s’assembleront véritablement qu’à la toute fin, lors d’un final époustouflant !

Ce roman m’a offert un formidable moment de lecture. Il détient tous les éléments essentiels pour en faire un excellent thriller psychologique !!

Pour un premier roman, Phoebe Morgan nous prouve déjà tout son talent d’écrivain. De bonne augure pour les prochains !!

Encore un grand merci à Mylène des Editions l’Archipel ! Merci pour votre confiance et pour le petit cadeau !

PILE A LIRE DE JUILLET 2020

Bonjour à tous, 

Aujourd’hui, je vous présente les livres sélectionnés pour le mois de Juillet, en sachant qu’à la fin du mois débutent mes vacances tant attendues !! 

Du coup, comme je prépare une “PAL spéciale vacances”, il se peut que quelques changements interviennent en cours de route !! 

Beaucoup de nouveautés sont venues enrichir ma PAL déjà gigantesque, ainsi que des services presse, pour lesquels je ne remercierais jamais assez les maisons d’éditions et les auteurs auto-édités qui me les ont si gentiment adressés !! 

Voici donc les livres que j’envisage de lire au cours du mois de Juillet :  

  • La fiancée du 11 Septembre” de Marc Gervais aux Editions IGB 
  • « Pièces détachées » de Phoebe Morgan aux Editions Archipel
  • « Les bons élèves n’aiment pas toujours l’école » de Delphine Folliet (auto-éditée)

Et vous qu’avez-vous prévu de lire ce mois-ci ?

ANCRIER, Delphine Muse

Quatrième de couverture :

Emma, écrivaine en panne d’inspiration, prend une décision radicale : s’enfuir. Elle loue une maison isolée dans une petite ville bretonne et disparaît sans prévenir personne. Mais en fuyant le présent, ce sont les fantômes du passé qu’Emma va réveiller. Sans savoir pourquoi, cette phrase, comme un morbide refrain, tourne en boucle dans sa tête… « Il ne s´est pas suicidé, et tu le sais. »

Emma, accompagnée de Mickaël et sa sœur Danielle rencontrés sur place, va mener l’enquête pour découvrir ce qui s’est passé dans cette maison et tenter d’expliquer les phénomènes qui s’y produisent. Mais remuer un passé vieux de quatre-vingt ans n’est pas sans danger.

En sortiront-ils indemnes ? Un futur est-il possible lorsque les temps se confondent ainsi, jusqu’à vous mener aux confins de la folie ?

Mon avis :

Ce roman, paru récemment aux Editions des Lacs, m’a tout de suite attiré et j’avais une irrésistible envie de le lire !! Pourquoi ?

Et bien parce que le titre m’a interpellé et que la couverture m’a inexplicablement envoûté ! Et puis surtout parce que je suis fan de thriller et que ce dernier en est un, qui plus est, combiné à du fantastique, ce qui ne laissait présager qu’une lecture exaltante !!

Alors après m’être lancé à l’assaut de ce magnifique livre, je vous livre à présent mon ressenti …. Très positif !!

Pour moi, ce thriller fantastique contient tous les ingrédients d’un formidable roman qui sait tenir son lecteur en haleine : une intrigue percutante, un suspense prenant, une ambiance angoissante, des personnages tourmentés, autrement dit un thriller haletant !!

Emma Bouvier, jeune écrivaine lyonnaise, victime du syndrome de la page blanche, décide de partir s’isoler en Bretagne dans une vieille maison qui borde l’océan. Elle espère bien que la situation géographique et l’ambiance des lieux l’aideront à retrouver l’inspiration. Finalement, elle va se retrouver confrontée à des phénomènes qu’elle n’avait pas prévus. Dans cette maison, il semblerait que les murs aient des yeux et des oreilles …..

Avec l’aide de Mickaël et de Danielle, les enfants des propriétaires, elle va tenter de découvrir l’origine et les causes de ces phénomènes inexpliqués. Pourquoi cette phrase tourne en boucle dans sa tête « Il ne s’est pas suicidé, et TU le sais » ? Quels secrets renferme cette intrigante maison ? Que s’est-il passé entre ses murs par le passé ?

Ce qu’ils finiront par découvrir bouleversera le cours de leur vie à tout jamais ! Ils apprendront à leurs dépens qu’il n’est pas toujours bon de remuer le passé ! Surtout un passé vieux de plus de 80 ans !! Réussiront-ils à en sortir indemnes ?

Pour le savoir, je vous invite grandement à vous procurer ce livre ! Vous ne serez pas déçus !

En lisant ce thriller, vous serez plongés dans une histoire fantastique dans laquelle se mêlent des visions qui donnent des frissons, des fantômes qui procurent un sentiment de malaise, mais vous serez aussi confrontés à un phénomène aussi intéressant qu’intrigant, qu’est la télépathie. Je ne vous en dirais pas plus. A vous de découvrir !

Ce que j’ai particulièrement aimé dans ce roman, ce sont toutes les  magnifiques descriptions que l’auteure nous distille tout au long du livre, permettant une immersion totale dans l’histoire, tout en créant une ambiance bien particulière, à la fois angoissante et voluptueuse ! Je me suis délectée de l’atmosphère étrange ressentie face à cette maison, enveloppée d’un voile fantasmagorique de par les phénomènes inexpliqués qui s’y produisent ! Et parallèlement, j’ai beaucoup apprécié la sensualité et le romantisme qui se dégageaient des prémices de la relation entre les deux principaux personnages ! Deux ambiances aux antipodes l’une de l’autre et pourtant, l’auteure a su donner une place à part entière à chacune d’elles dans son roman !

Quels sont les secrets que renferme cette maison ? Pourquoi des phénomènes étranges s’y produisent ? Le lecteur meurt d’envie de savoir !! Et cette envie et ce besoin de connaître le fin mot de l’histoire en font un roman extrêmement addictif, duquel on tourne les pages aussi vite que le vent balaye les feuilles mortes de son souffle puissant, un jour de tempête !!!

Le suspense est présent tout du long, mais il devient extrêmement puissant et prenant dans les vingt dernières pages, au cours desquelles la vérité nous explose au visage !!

C’est formidable !

Pour finir, je voulais aborder le titre du livre. « Ancrier ». Un titre énigmatique, qui possède une signification bien particulière, mûrement réfléchie ! Je vous invite à y réfléchir à votre tour, lorsque vous aurez terminé le roman. Quel peut-être le lien avec l’histoire ? Pour ma part, je me suis longuement interrogée, mais comme je n’ai pas réussi à le déchiffrer, j’ai directement contacté l’auteure, qui a eu l’IMMENSE gentillesse d’éclairer ma lanterne !! Merci encore Delphine, d’avoir pris le temps de me répondre ! Ce titre se révèle être une évidence quand on en connaît la signification !!

Pour conclure, je dirais que pour un premier roman, c’est très prometteur !

Delphine Muse possède une plume très agréable, fluide, entraînante et envoûtante !

Une maîtrise remarquable de la construction et des codes du thriller, avec un dosage parfait du suspense ! Ajouter à cela une bonne dose de fantastique, de magnifiques descriptions, de l’émotion et de la sensualité, et vous obtenez un excellent roman qui tient toutes ses promesses !!

Merci Delphine pour ce merveilleux moment de lecture ! J’espère que vous ne vous arrêterez pas en si bon chemin !

BILAN LIVRESQUE DE JUIN 2020

Bonjour à tous,

Aujourd’hui est venu le jour où comme chaque fin de mois, je vous présente mon bilan livresque !

Voici donc les livres qui auront occupé mes soirées ce mois-ci. J’espère qu’ils vont inspireront et vous donneront aussi l’envie de les lire !!

La vraie vie par Dieudonné
« La vraie vie » d’Adeline Dieudonné

Un roman court mais efficace. Des scènes de violence qu’on lit en retenant son souffle ! Une jeune héroïne peu épargnée par la vie, mais qui se révèle courageuse et combative. Une histoire à faire chavirer les cœurs les plus fragiles ! Une bien belle réussite pour ce premier opus de l’auteure ! Un puissant coup de cœur !!

L'empathie par Renand
« L’empathie » d’Antoine Renand

Un thriller psychologique dont la structure est peu courante. Une enquête reléguée au second plan, laissant tout le côté psychologique des personnages en première ligne ! Un style cinglant et une histoire terriblement violente qui provoquent chez le lecteur, un horrible sentiment d’effroi. Chapeau bas à l’auteur qui signe un premier roman très abouti !

Hercule Carotte, détective : Hold-up à Filondor City ! par Brissy
« Hercule Carotte, détective : Hold-up à Filondor City » de Pascal Brissy et Guillaume Trannoy

Une enquête pour les petits détectives en herbe qui s’initient à la lecture. Une histoire qui incite à la concentration et à l’observation, et ce grâce à de très belles illustrations aux couleurs vives ! Un livre ludique pour les jeunes lecteurs dès 6 ans !

À un pas de dire oui par Sarradin
« A un pas de dire oui », Audrey Sarradin

Lire ce livre c’est comme déguster une bonne glace au bord d’une piscine les doigts de pieds en éventail !! Du pur bonheur ! Une comédie sentimentale douce et légère à la fois, qui vous fera passer un savoureux moment de lecture, vous laissant au passage un délicieux arrière-goût caféiné !!

Même les méchants rêvent d'amour par Huon
« Même les méchants rêvent d’amour », Anne-Gaëlle Huon.

Un roman qui sent bon la Provence, les cigales et les champs de lavande !! Quel plaisir de suivre Jeannine, 89 ans, sa mémoire qui met les voiles, ses listes farfelues, et son carnet dans lequel elle consigne tous les bonheurs qui ont marqués sa vie, pour ne pas les oublier ! Un livre tendre et émouvant !

Je creuserai ta tombe par Blackwood
« Je creuserai ta tombe », AB.Blackwood

Un roman addictif puissant ! Un petit bijou de l’auto-édition ! Un suspense digne des plus grands thrillers ! AB. Blackwood, un nom à retenir !!

Le macchabée givré, à servir bien frais: Une affaire pour la commissaire Bombardier par Secq
« Le macchabée givré, à servir bien frais », Catherine Secq

Une enquête rondement menée pour la commissaire Bombardier ! Un crime banal mais une mise en scène très originale, en pleine période de Noël, donneront du fil à retordre à la célèbre enquêtrice. Un polar sympathique ! Seul bémol : des personnages trop peu approfondis.

Ancrier par Muse
« Ancrier », Delphine Muse

Un formidable thriller fantastique dans lequel l’ambiance est extrêmement bien retranscrite notamment grâce à des descriptions plus vraies que nature ! Angoisse, frissons, sueurs froides sont les principales émotions ressenties en lisant ce thriller ! Alors prêts à frissonner ??

LE MACCHABEE GIVRE, A SERVIR BIEN FRAIS, Catherine Secq

Quatrième de couverture : 

Lorsque l’un des bijoutiers de la célèbre place Vendôme à Paris reçoit un cadavre en guise de décoration de Noël, tout le monde trouve la plaisanterie de très mauvais goût. Qui est cet homme ligoté et recouvert de givre blanc ? Pourquoi l’avoir fait livrer dans cette boutique parisienne si chic ? Est-ce un acte de malveillance, de vengeance, de jalousie ? En tant que commissaire de police, je suis rompue aux crimes les plus sordides, mais je n’apprécie guère cette idée farfelue qui risque de compromettre les fêtes que j’ai hâte de partager avec ma fille et ma petite fille. Si je veux résoudre cette affaire avant le 25 décembre, je dois mettre les bouchées doubles et mobiliser mon équipe. Apparemment, le meurtre se situe au pays des épicéas, quelque part entre le Danemark et le Morvan. C’est ce qui s’appelle « chercher une aiguille dans une forêt de sapins»  

Mon avis 

Tout d’abord je tiens à remercier Catherine Secq pour l’envoi de son roman et de la confiance accordée à mon avis de lectrice passionnée ! 

Ensuite, parlons de l’objet livre : une couverture joliment illustrée et un titre plutôt original, très aguicheurs, ne peuvent que titiller la curiosité du lecteur (en tous cas la mienne c’est sûr !!) et donner grandement envie de se plonger dans ce roman ! 

Le macchabée givré, à servir bien frais” est le 3ème tome des aventures de la commissaire Josiane Bombardier. Je n’ai bien évidemment pas fait les choses dans l’ordre (de toute façon je ne fais jamais les choses comme tout le monde !!) puisque j’ai commencé par celui-ci, et non pas par le premier !! 

Cependant, ne pas les lire dans l’ordre de parution, n’empêche pas la compréhension du livre, si ce n’est peut-être, manquer d’éléments concernant le physique et l’évolution des personnages. 

J’ai d’ailleurs trouvé que les personnages n’étaient pas suffisamment décrits et fouillés. Je me suis imaginée la commissaire en me référant uniquement au dessin de la couverture, et c’est vrai que j’aurais apprécié plus de descriptions. 

Malgré cela, j’ai plutôt bien aimé ma lecture. “Le macchabée givré, à servir bien frais” est un polar léger, dans lequel la commissaire Bombardier et son acolyte Paul Holo, vont devoir mener une enquête peu banale !! 

Ça sent le sapin” chez les bijoutiers renommés de la Capitale !! 

A quelques jours de Noël, un célèbre bijoutier de la place Vendôme à Paris, reçoit les sapins “floqués” de neige qu’il a commandés directement à un producteur dans le Morvan, pour décorer sa boutique en vue des fêtes de fin d’année. Mais lorsque Joseph, un des employés de longue date, déballe le carton, qu’elle n’est pas sa stupéfaction lorsqu’il découvre accroché au sapin, le cadavre d’un homme ! Qui est-il ? Qui l’a tué ? Pour quelles raisons ? Et surtout pourquoi est-il “livré” chez Mr Philibert, un célèbre bijoutier de Paris ? 

Voilà, c’est ici que commence l’intrigue. Pour parvenir à boucler cette enquête juste avant le Réveillon, nos deux enquêteurs devront mettre les bouchées double. Mais … Comment trouver une aiguille dans une forêt de sapins ?? 

Et entre indices, fausses pistes, suspects, aveux, mensonges… la partie est loin d’être gagnée pour parvenir à identifier le meurtrier ! Mais le flaire aguerri de la commissaire et son intuition affutée, n’ont pas dit leur dernier mot !!  

Dans ce roman, le lecteur ne suit pas une intrigue palpitante, ni une enquête aux multiples rebondissements. On est bien loin des thrillers au suspense haletant, cependant, la plume de l’auteure est très agréable à lire et plutôt fluide. J’ai apprécié cette lecture, je me suis amusée à visiter des villes pas très loin de chez moi (10km à peine), et j’ai aimé l’ambiance de Noël, les sapins, la neige, le Morvan (magnifiques paysages), mais j’avoue quand même qu’elle ne me laissera pas un souvenir indélébile ! 

Au vu des commentaires et avis sur cet opus, il semblerait qu’il ne soit pas aussi convaincant que les précédents. Je me ferais donc un plaisir de repartir de zéro et de commencer ma lecture par le tout premier tome !! Il m’a manqué beaucoup trop d’éléments concernant les personnages que j’ai trouvés ici trop peu approfondis, me laissant sur ma faim ! 

En résumé, j’ai apprécié mais je n’ai pas été véritablement emportée par cette lecture. Cependant je mets cet avis en demi-teinte sur le fait d’avoir commencé par lire le 3ème tome et non pas le premier. Je vais donc y remédier et me procurer les 2 premiers tomes. 

JE CREUSERAI TA TOMBE, A.B Blackwood

Quatrième de couverture :

Son enfant a disparu. Est-elle coupable ?

Valentina Jones mène une vie en apparence parfaite. Mariée à un brillant avocat, rédactrice en chef d’un magazine à succès, jeune maman : elle a tout pour être comblée.

Mais derrière ce bonheur de façade, elle sombre dans l’alcool et la dépression.

Quand son bébé disparaît de leur villa, alors qu’il dormait sous sa surveillance, Valentina plonge dans un véritable cauchemar.

Mon avis :

Avant toute chose, je tenais vraiment à remercier Audrey pour l’envoi de son livre. Merci de m’avoir accordé votre confiance !!

Audrey écrit sous la plume AB.Blackwood.  Auteure indépendante, elle a déjà autopublié plusieurs romans. Aujourd’hui, je vous partage mon avis sur  « Je creuserai ta tombe ». Et franchement, il vaut le détour !!

Qui a dit qu’il n’existait pas de pépite dans l’autoédition ??? Parce que jusqu’à présent tous les romans d’auteurs indépendants que j’ai été amenée à lire, ont été de formidables découvertes. Et celui-ci tout particulièrement !!

Pour la fan de thrillers que je suis, je me suis régalée avec cette intrigue !! Tous les ingrédients y étaient !!!! L’ambiance suspicieuse, les indices, les fausses pistes, les suspects …. Et les personnages à la psychologie torturée !!

Digne des plus grands, ce livre mériterait amplement  d’être publié par une grande maison d’édition !! A bon entendeur !!

Valentina et Alec Jones forment un couple heureux. La vie leur sourit. Ils ont une belle situation, une magnifique villa, aucun problème d’argent, et un très beau bébé de 18 mois, Hugo. Seulement, voilà. Depuis la naissance de leur enfant, Valentina ne se sent plus la même ! Elle a de plus en plus de mal à gérer le quotidien et trouve que son mari n’en fait pas suffisamment pour l’aider ! Elle doute de tout et surtout d’elle-même. Elle ne supporte plus son enfant qui prend trop de place !! De plus en plus mal psychologiquement, elle sombre petit à petit dans l’alcool et la dépression.

L’alcool lui fait perdre la tête et elle rentre peu à peu dans une paranoïa qui la dépossède petit à petit de tous ses repères. Des soupçons d’infidélité s’immiscent dans son couple qu’elle croyait pourtant inébranlable. Des évènements très étranges se produisent dans la maison, objets déplacés, vêtements déchirés, portes ouvertes …, mais Valentina reste perplexe … Quelqu’un s’est-il réellement introduit chez elle ou bien est-ce elle qui a provoqué ces situations !! Elle ne sait plus et pour essayer de mieux comprendre, elle boit !! Mais plus elle boit et plus elle sombre !! Elle rentre ainsi progressivement dans un cercle vicieux, qui la plonge dans un profond désarroi jusqu’au jour où sa vie bascule pour de bon !

Au réveil d’une sieste, alors qu’elle avait encore une fois beaucoup trop bu, elle découvre que son fils a disparu ! Où est-il passé ? Que lui est-il arrivé ? Qui a pu s’introduire dans la villa et kidnapper son enfant pendant qu’elle dormait ? Et surtout pour quelles raisons ?

Valentina est totalement perdue … Son fils a-t-il vraiment disparu, lui a-t-elle fait du mal, ou bien l’a-t-elle simplement confié à la baby-sitter sans en avoir le moindre souvenir ?

A partir de là, les questions s’enchainent dans la tête de Valentina, tout comme dans l’esprit du lecteur, qui lui aussi s’interroge. Valentina est-elle devenue instable au point d’en venir à porter atteinte à la vie de son enfant qu’elle considère comme un « parasite » dans sa vie ? Est-elle finalement la seule responsable de tous les évènements étranges qui se produisent dans la maison ? Ou est-ce une personne de son entourage qui lui joue des tours pour lui faire perdre la raison ? Qui voudrait la rendre folle ? Son mari ? Une maîtresse ? La baby-sitter ? Sa meilleure amie ? Une collègue de travail ? Et surtout pour quelles raisons ? Par vengeance ? Pour se débarrasser d’elle ? Qui est derrière tout ça et pourquoi ?

Waouh que de questions, que de suspects, que de suspense !!!!

J’ai été happée dès les premières lignes ! L’histoire est prenante, l’intrigue est addictive, les chapitres courts et concis donnent un rythme fou à la lecture, abolissant les temps morts.  Quant aux fins de chapitres, toujours annonciateurs d’un nouvel élément de l’intrigue, incitent le lecteur à poursuivre toujours plus loin sa lecture. Impossible de le lâcher !!

Je me suis tout simplement régalée !!

La structure est originale. Un enfant disparaît mais il n’y a pas de réelle enquête telle que dans les romans policiers à juste titre, avec des inspecteurs qui débarquent toutes sirènes hurlantes,  établissant des périmètres de sécurité,  faisant des relevés d’empreintes,  mettant des suspects en garde à vue….  C’est finalement le couple et surtout cette mère en plein désarroi, qui en dépit de son état psychologique voir même physique mène sa propre enquête et fait tout ce qu’elle peut pour retrouver son fils !!

J’ai beaucoup apprécié ce personnage. Valentina est une mère tourmentée, en plein baby-blues. Elle pense aimer son enfant mais en même temps des pensées sombres l’assaillent. Elle aimerait retrouver sa vie d’avant. Avant la naissance de son fils. La vie dans laquelle, elle et son mari étaient très amoureux, soudés, la vie dans laquelle elle avait du temps pour prendre soin d’elle, où elle était une femme admirable et admirée autant par ses collègues que par son mari et ses amis. Mais depuis la naissance de son fils, tout à changer. Elle se sent débordée. Elle n’arrive plus à mener de front sa vie personnelle de mère et d’épouse, et sa vie professionnelle. Alors elle sombre dans l’alcool, lui faisant peu à peu perdre pied.

Le lecteur, lui, ne sait pas trop quoi penser de ce personnage. Est-elle réellement folle ? A-t-elle vraiment quelque-chose à se reprocher dans la disparition de son fils ? Ce personnage est ambigu ! Les sentiments du lecteur sont partagés. J’ai éprouvé à la fois de l’empathie pour cette mère qui voit son enfant disparaître, et en même temps je lui en voulais de boire autant, au point de ne plus se souvenir de ses moindres faits et gestes. On souligne alors la grande habileté avec laquelle l’auteure a su dépeindre la détresse psychologique de cette femme mettant à mal les sentiments du lecteur vis-à-vis d’elle !! L’auteure est parvenue à nous faire douter du début à la fin !! C’est formidable !

L’écriture est fluide, entraînante, et angoissante, les pages se tournent à une vitesse folle tant l’histoire est captivante et l’envie de connaître la fin est prenante  !! Une maîtrise parfaite de la montée en puissance du suspense !!!

Et puis arrivent les dernières pages et enfin le voile se lève …. Qui est donc le véritable responsable de la disparition du petit Hugo ?? Pour le savoir, il vous faudra lire ce livre !!!

AB.Blackwood signe avec ce livre, un thriller très intéressant tant au niveau de l’intrigue et du suspense, qu’au niveau de la psychologie des personnages.

J’ai vraiment passé un excellent moment de lecture avec ce roman !!

Retenez son nom : AB.Blackwood !!

Félicitations Audrey, vous m’avez conquise !! Maintenant que je connais la valeur de votre plume, je serais curieuse de me plonger dans vos autres romans !!